Transporter oui, mais polluer moins
Actus transports routiers

Transporter oui, mais polluer moins

Le constat est sans appel : les véhicules lourds sont responsables à eux seuls de 6 % des émissions totales de CO2 au sein de l’Union Européenne et 25 % du transport routier total. Sans changement radical, cette part devrait continuer d’augmenter dans les décennies à venir.

Une prise de conscience du secteur

Conscients de ce fléau environnemental, les sociétés de transport tentent à leur niveau de trouver des solutions qui réduiraient cette proportion :

  • Achat de véhicules lourds à moteurs hybride
  • Utilisation de carburants alternatifs pour les poids lourds
  • Développement du transport combiné

Afin de les aider dans cette démarche, la nouvelle règlementation européenne du 25 juillet devrait permettre d’aller en ce sens.

Elle prévoit d’accélérer ce processus par différentes mesures permettant de limiter les émissions de CO2 et d’inverser cette évolution de – 30% avant 2030.

Objectif : émission de CO2 = 0 pour 2050

Le pari peut-il être tenu ?

Il faut dire que jusque là toutes les réglementations prises depuis les années 1970, appelées Normes Euro depuis 1990, avaient certes permis de développer des progrès technologiques mais n’avaient pas donné de résultats spectaculaires.

Elles avaient néanmoins contribué à la diminution de la consommation moyenne de carburant.

Ensuite, des mesures plus drastiques avaient permis de réduire les quantités globales de polluants.

Un changement radical est-il en train de s’opérer dans le secteur du transport routier ?

Aujourd’hui, un changement radical est-il en train de s’opérer ?

Ce que prévoit la nouvelle législation

Ces dispositions ont surtout été prises à destination des fabricants.

Une réduction en deux temps est prévue pour les émissions de CO2 émises par des poids lourds neufs sortant de l’unité de fabrication.

  • 15% de baisse pour 2025
  • 30% pour 2030.

Un bilan à mi-parcours sera alors effectué pour tester l’efficacité de la mesure.

Qui est concerné ?

Cette nouvelle législation concerne :

  • Les porteurs avec une configuration d’essieux de 4×2 et une masse maximale en charge techniquement admissible de plus de 16 tonnes
  • Les porteurs avec une configuration d’essieux de 6×2

Une nouvelle stratégie de contrôle

C’est surtout dans la stratégie de contrôle que les changements vont s’opérer.

En effet une vérification sera accrue et permettra de vérifier si le taux de CO2 émis par un véhicule est conforme au taux indiqué sur son certificat de conformité.

Une sorte de « carte d’identité » du camion devra être systématiquement fournie à l’acheteur et permettra une meilleure traçabilité.

Entre 2020 et 2031, une fois par an, sera publié un « état des lieux » des différents constructeurs en termes d’émission de CO2 qui mettra en valeur leur capacité à faire baisser ce taux au fil des années.

Ces nouvelles mesures suffiront-elles à tenir cet objectif ?

Elles vont en tous les cas dans le bon sens et révèlent une prise de conscience de ce secteur à tous les niveaux.

Transports Marmeth, toujours soucieux de son impact sur l’environnement, ne peut qu’encourager ces décisions.

Nos métiers sont les principaux vecteurs de demain dans le renouvellement énergétique :

Valorisons-les ensemble !

Voir toutes nos actualites
Laisser un messagex


En utilisant ce formulaire, j'accepte la transmission et la conservation de ces données